Mast Prop 100Payday Loans In Florida. Of course, the choice is not that easy, as there exist great number of different preparations. Notwithstanding, Cialis Online is the one that definitely differs from all other products.

Tourisme Autrement

Member Area
 

 Nos compagnons de route


Retrouvez ici l'ensemble des personnes, associations,... qui nous soutiennent.

  « Les Abécédaires du Voyageur » soutiennent l’asbl Tourisme autrement et les valeurs qu’elle défend, telles la découverte, la rencontre et le respect de l’Autre et de ses traditions. Les guides de la collection « Les Abécédaires du Voyageur » proposent en effet à leurs lecteurs, à travers une centaine d’entrées classées de A à Z, une découverte des pays sous toutes leurs facettes, notamment culturelles, sociales, religieuses ou historiques. À chaque fois, l'objectif est d'expliquer l'actualité du pays, d'éclairer ses débats politiques, religieux ou culturels, ses enjeux économiques ou géopolitiques, les réalités de sa vie quotidienne. Un site internet entièrement dédié à cette collection a été créé : www.abc-voyageur.com. Sur celui-ci, on trouvera, pour chaque guide, le prolongement de chacun de ses articles. Ces livres, qui ne sont pas des guides de voyage traditionnels, visent un public féru de culture qui s’intéresse à la marche du monde et au sort des hommes.


Sleep Well Youth Hostel, Auberge de jeunesse bruxelloise éco- labellisée, soutient l'asbl
Tourisme autrement et partage les valeurs qu’elle défend. Ses supports informatifs
et ses différentes actions (salon annuel, conférences,…) constituent une mine d’informations
 et de conseils à l’attention de ceux qui désirent s’engager plus loin sur la voie du  tourisme durable.
Au Sleep Well, nous nous employons à proposer à nos clients des alternatives à
la consommation touristique de masse. Nous mettons également en pratique des principes
du développement durable dans la gestion quotidienne de notre établissement.

 

                        Ecpat lutte depuis des années contre toutes les formes d’exploitation sexuelle commerciale des enfants (ESEC).  Une forme d’ESEC qui a souvent attiré l’attention des médias et du public au cours des 15 dernières années est le tourisme sexuel impliquant des enfants. Bien que ce soit une violation flagrante des droits de l’enfant, certains voyageurs profitent de leur séjour à l’étranger pour abuser de mineurs en toute impunité.. Ce phénomène pose de grands défis à  une industrie du tourisme et du voyage en pleine expansion. Notre but est de donner au voyageur, au professionnel du tourisme, au représentant gouvernemental, au membre du personnel d’une ONG, ou simplement au particulier intéressé, un aperçu du problème et des actions qui peuvent être menées.  

C’est pourquoi Ecpat Belgique s’est directement inscrit dans les actions, la réflexion et les valeurs défendues par l’Asbl Tourisme autrement : réfléchir aux impacts de notre consommation touristique sur l’environnement mais aussi sur les populations visitées ; redonner son vrai sens à la découverte, à la rencontre en adaptant nos comportements pour dépasser la « carte postale » et être plus réceptif à l’Autre, à sa culture, à ses traditions, ...          

Nous soutenons l'asbl Tourisme autrement parce que nous sommes convaincus qu'il est essentiel de pouvoir informer le grand public sur les conséquences du tourisme de masse et sur les possibilités d'expériences alternatives. Que cela soit en Europe ou au sein d'un pays du Sud, les projets ont pour objectifs de pouvoir découvrir de nouveaux horizons dans le respect de l'Autre et de l'environnement.
 
 


  Depuis quelques années, nos amis à Diarrère avaient l'envie de sortir leur village de l'isolement en voulant développer un tourisme. Pour éviter un tourisme agressif, nous avons chaque fois reporté l'échéance.
Maintenant, grâce au professionnalisme, au savoir-faire, aux judicieux conseils et à sa documentation, l'asbl Tourisme autrement est devenu un partenaire incontournable pour ce genre de projet;  Africa 2000 a décidé de mettre ce projet en chantier. Nous espérons le rendre opérationnel dans le courant de 2011 pour une période probatoire de deux années.


A Pas de Loup soutient le tourisme autrement et plus particulièrement l’écovolontariat car nous pensons qu’il s’agit d’une démarche écocitoyenne, ludique et accessible à tous, ayant un impact positif sur les espaces visités. 
 
 


 
"Le tourisme tue ce dont il vit, sauf s'il est éthique et solidaire..."
Lire un article à ce propos dans l'édition septembre-octobre 2010 du magazine
Imagine.  


Nous soutenons Tourisme autrement car le tourisme est une chance que la planète nous offre. Découvrir la beauté que la Terre nous offre est un cadeau qu’on aimerait transmettre à nos enfants. C’est pour cette raison qu’il faut changer certaines habitudes qui impactent négativement ce écosystème tellement fragile. Il y a moyen de découvrir la Terre de manière plus durable…   


 
Plate-forme sur le Web, dédiée à la centralisation de l’actualité en matière de Tourisme Responsable, Voyageons-Autrement.com fédèrent les acteurs du développement durable dans le domaine touristique.
Portail infomédaire pour sensibiliser les voyageurs et les professionnels, il soutient et relaye les opérations évenementielles, tel que le 4ème salon du Tourisme durable, organisé par Tourime autrement.
 




AITR soutient le travail de Tourisme autrement en tant que membre du réseau européen EARTH (European Alliance for Responsible Tourism and Hopitality).    


Voyages voyages soutient Tourisme autrement car voyager c'est d'abord une aventure humaine, une rencontre avec l'autre, sa culture, ses traditions, son art de vivre... dans le respect des us et coutumes de chacun.    


Pourquoi je soutiens le Salon Tourisme Durable ?
Par Claudine Brasseur

Le village d’à côté n’est plus à la hauteur des exigeances du consommateur. Il faut aller loin, toujours plus loin. La «démocratisation» des voyages exotiques de masse apporte un sérieux coup de pouce aux amateurs de sensations neuves, de grands espaces, de dépaysement ou tout simplement de plage fine avec buffet à volonté.

Le tourisme, une manière comme une autre de consommer l’autre, distraitement, rapidement, confortablement. A peine si on y touche, d’ailleurs : il fait partie du paysage, soit, mais ce qui intéresse le tourisme de masse, c’est ce qu’il y a en « background » de cet autre qui est tout sauf un alter ego : ses « big five » en Afrique, ses cultures en terrasse en Asie, ou ses lamas en Amérique latine.

D’aucuns commencent à prendre conscience des dérives et nuisances de ce tourisme consumériste et post-colonial : pistes de 4 x 4 ravinées, aucun retour pour les populations locales, danger pour les gouvernements de tout miser sur une seule source d’entrée de devises, et plus sournoisement mais tout aussi dangereusement à long terme, acculturation et perte de repères pour les populations locales.

Le Tourisme durable n’exclut pas toutes les conséquences qu’entraîne le tourisme (que feront ces pays quand le prix du kérozène empêchera les éco-touristes de prendre l’avion ?), mais il est l’une des voies d’une réelle approche de l’Autre. Celui dont on désire comprendre la culture, celui que l’on respecte dans son altérité, celui avec qui le désir de partage est réel. Le tourisme équitable et éthique se base sur la dignité de l’autre e de soi-même. Il permet aussi à de petites communautés du désert, de la forêt amazonienne ou de la campagne vietnamienne de vivre mieux, et à leurs enfants d’avoir accès à l’élémentaire : l’école, et une promesse de vie meilleure. Il permet aussi à ces peuples de mieux conserver leur environnement, pour le bien-être de toute la planète, d’ailleurs !

Voilà pourquoi j’adhère aux efforts que fait le Salon du Tourisme durable pour changer le regard que nous avons sur l’Autre, et pour semer ces petites graines qui, un jour, pourront faire éclore sur nos terres un autre rapport à la nature et à la vie.